top of page

MES 3 CONSEILS POUR GARDER SOUPLESSE ET MOBILITÉ



La saison froide est là et vos articulations le ressentent ? Pas d'inquiétude, de nombreuses solutions naturelles existent ! Tout inconfort ostéo-articulaire doit être soulagé pour éviter la sédentarité, surtout pendant la saison froide ! Bénéfique pour garder la forme, le moral et soutenir son système immunitaire, l'activité physique est une clé de santé essentielle. Voici nos conseils pour ne pas céder à la torpeur hivernale et garder le plaisir de bouger : 1. Bien nourrir ses articulations Faites le plein de vitamine C et de zinc ! La vitamine C contribue à la formation de collagène qui assure le fonctionnement normal des cartilages, et le zinc contribue quant à lui au maintien de l'ossature. Les minéraux tels que le calcium, le magnésium, le manganèse et le phosphore agissent également sur le maintien de votre système ostéo-articulaire. Boostez vos apports quotidiens en mettant au menu légumes verts et oléagineux comme le sésame par exemple. Pour faire le plein de minéraux, vous pouvez aussi penser à l’ortie et la prêle qui sont de véritables bombes de minéraux, ou encore aux bourgeons de séquoia, de pin et de cassis. 2. Renforcer sa mobilité Le cartilage des articulations doit être à la fois résistant et élastique. Ce sont des tissus vivants, en perpétuel renouvellement, même chez les plus âgés. En général, des douleurs apparaissent lorsque les tissus se dégradent plus vite qu’ils ne se reconstruisent. Le mouvement est alors impératif pour favoriser leur reconstruction. Le collagène marin est idéal pour réduire la douleur* car il renforcera naturellement vos tissus (cartilages, tendons, ligaments...). Le massage est également important pour entretenir le mouvement. Un gel avec des principes actifs issus d’huiles essentielles comme la gaulthérie, l’eucalyptus citronné ou encore la menthe poivrée sera d’autant plus apaisant en entretien ou avant et après un effort. 3. Calmer l'inflammation La douleur est liée à des phénomènes inflammatoires. Des plantes permettent de limiter les inflammations pour conserver ses capacités de mouvement. Le curcuma, l’harpagophytum, le bourgeon de cassis, la reine des prés, le saule... de nombreuses possibilités s’offrent à vous ! Les acides gras oméga 3 comme l’EPA et le DHA sont des précurseurs des substances anti-inflammatoires que notre corps fabrique naturellement. Comme la population est majoritairement carencée, il est bon d’en ajouter régulièrement dans son assiette (huile de noix, de cameline ou de chanvre, maquereaux, sardines...) ou de se complémenter si nécessaire.


N'HÉSITEZ PAS À PRENDRE RENDEZ-VOUS

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page