ET SI VOUS CHOUCHOUTIEZ VOTRE MICROBIOTE !....





Notre flore intestinale joue un rôle considérable dans le maintien de notre santé.

D'où l'importance de bien s'alimenter pour la préserver intacte


ON RÉDUIT LES SUCRES ET ON SUPPRIME LES ÉDULCORANTS

En l'espace d'un siècle, les Occidentaux ont multiplié par dix leur consommation de sucre !

Les scientifiques ont constaté sur les souris que cette dysbiose liée au sucre était associée à une réduction de leurs performances cognitives.

Mais de grâce, ne le remplacez pas par des édulcorants dont des chercheurs ont démontré la toxicité sur le microbiote intestinal

Dans l'assiette : On évite au maximum les sucres ajoutés et les produits sucrés comme les sodas, y compris bien sûr les sodas allégés.

Attention aux confitures, aux biscuits, aux brioches industrielles et aux laitages sucrés ou édulcorés.

Les produits ultra-transformés recèlent aussi de grandes quantités de sucres cachés


ON FORCE SUR LES FIBRES

Une grande partie de l'alimentation est digérée dans l'intestin grêle.

Seules les fibres végétales présentent l'avantage d'arriver au niveau du côlon (là où se trouve notre microbiote)

Il faut donc augmenter notre consommation de produits végétaux. On consomme environ 20g de fibres par jour alors qu'il faudrait en consommer 30g.

Dans l'assiette : Misez sur les fruits (2 par jour) idéalement en dehors des repas, 200 à 300g de légumes (frais de saison) et légumes secs.

Privilégiez la cuisson à vapeur douce pour préserver les vitamines

PAS DE COCOTTE-MINUTE

Les fibres se trouvent aussi dans les céréales complètes et semi-complètes, mais attention à opérer une transition douce ! pour éviter un inconfort digestif.

Commencez par les céréales les mieux tolérées comme le quinoa, le sarrasin ou le petit épeautre.


ON LIMITE LA VIANDE ROUGE

Tout le monde le sait : l'excès de viande rouge est un facteur de risque cardio-vasculaire et d'acidose.

Dans l'assiette, Boeuf, porc, agneau : on s'en tient à deux portions par semaine !!!!

Pour conserver un bon apport en protéines, on mise sur le poisson et la viande blanche mais aussi sur les légumineuses et leurs bonnes fibres !


ON BOUDE LES PRODUITS ULTRE-TRANSFORMÉS

Plats préparés, biscuits et gâteaux industriels, soupes instantanées..... ces aliments se révèlent bourrés d'additifs et de sucres ajoutés.

Souvent constitués de produits raffinés, purifiés, ils sont extrêmement pauvres en fibres.

Résultats : ils se digèrent trop rapidement et ne sollicitent que très peu de bactéries intestinales, suscitant l'appauvrissement de la flore.

Leur consommation excessive représente aujourd'hui lune des principales raisons des modifications délétères de nos microbiotes.


LISEZ SYSTÉMATIQUEMENT LA COMPOSITION DE CE QUE VOUS ACHETEZ

Dans l'assiette : Les plats préparés doivent être utilisés que pour dépanner quand le frigo est vide. On se méfie aussi des produits "enrichis en fibres". Il s'agit de fibres purifiées qui ne provoquent pas le même impact sur la flore qu'une fibre qui a conservé sa matrice.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

"SPORT L'ALIMENTATION ANTI-BOBOS

Le confinement vous a fait un peu forcer et vos séances intensives ont pu provoquer des blessures.... J'ÉVITE LES CRAMPES Les causes : manque d'étirements, sollicitation excessive d'un muscle mais aus

UN POINT SUR LE LACTOSE

DÉFINITION C'est un glucide composé de glucose et de galactose OÙ SE TROUVE-T-IL ? Dans tous les laits d'animaux et leurs dérivés PARTICULARITÉ Il n'est pas assimilable en tant que tel. La lactase est